Résultats de la recherche :

section.article.39.title

section.article.2.title

section.article.3.title

section.article.4.title

section.article.6.title

section.article.9.title

section.article.10.title

section.article.11.title

section.article.12.title

section.article.13.title

section.article.14.title

section.article.15.title

section.article.16.title

2006 - Harkis (Unitaire)

2008 - Mitterrand à Vichy

2009 - Villa Jasmin (Unitaire)

test ajout prod

2009 - Plus tard tu comprendras (Unitaire)

2010 - Je vous ai compris, De Gaulle 1958 - 1962

2011 - Changer la vie

2011 - Roses à crédit (Unitaire)

2007 à 2012 - Un Flic (Unitaire)

2012 - Rapace (Unitaire)

2013 - Le Bal des Secrets (2x52')

2006 à 2014 - Mafiosa (5 saisons 8x52')

2014 - 3xManon (3x52')

2015 - Presque comme les autres (Unitaire)

2017 - Manon 20 ans (3x52')

2017 - La Consolation (Unitaire)

2020 - Une Ile (6x52')

2021 - Paris-Brest (Unitaire)

2022 - Les Hautes Herbes (3x52')

2023 - La fille qu'on appelle (Unitaire)

Le monde n'existe pas (4x45' - En attente de diffusion)

Plaine Orientale (8x52' - En post-production)

Les Hautes Herbes : La mini-série d'Arte impressionne !

ARTICLE DE PREMIERE (30/12/2021) :

 

"Avec cette minisérie rurale, Jérôme Bonnell mélange les genres et décrit la violence sourde qui se cache parfois derrière les rapports amoureux.

Si vous avez aimé La Maison des bois (1971), Chère Léa (2021) ou Les Yeux clairs (2005), Première vous conseille la nouvelle mini-série de Arte, Les Hautes herbes. Créée par Jérôme Bonnell, et portée par Emmanuelle Devos, Louise Chevillotte et Jonathan Couzinié, elle arrive en ce jeudi 30 décembre sur le site de la chaîne et sera visible jusqu'en février. Voici notre critique.

 

Voilà vingt ans que Jérôme Bonnell trace sa route dans le cinéma français, loin des récompenses médiatiques, pour filmer avec talent la complexité amoureuse et les déboires sentimentaux (J’attends quelqu’un, Le Temps de l’aventure). En passant à la minisérie de 3 x 52 minutes, le cinéaste peut déployer une galerie variée de personnages, pousser plus loin l’implication

émotionnelle et mélanger les genres de manière surprenante. Située en Touraine, l’intrigue des Hautes Herbes dresse le portrait de plusieurs habitants : une femme vivant seule (Emmanuelle Devos) qui entretient des rapports distants avec sa fille, un couple (Louise Chevillotte et Jonathan Couzinié) qui accueille pour l’été un garçon dont la mère est hospitalisée, une garde champêtre (India Hair) au caractère entreprenant...

 

La ronde sentimentale va cependant vite tourner au thriller à suspense (comme dans La Dame de trèfle) quand un travailleur saisonnier disparaît mystérieusement. En évoquant aussi la paupérisation des campagnes depuis la crise financière de 2008 et en racontant la fermeture d’une usine locale, la série se pare d’une dimension sociale et réussit à exacerber les tensions et la colère des protagonistes. L’atmosphère de violence et de dissimulation, souvent filmée à hauteur d’enfant, impressionne et fait découvrir sous un angle à la fois solaire et tragique le travail d’un cinéaste qui recrée, grâce à un casting parfait, l’innocence et la cruauté des contes atemporels."

 

Vous serez peut-être intéressé par…

« Le monde n'existe pas » en Compétition Officielle au Festival Séries Mania 2024 (Compétition française)

20 mai 2024

La série "Le monde n'existe pas" d'Erwan Le Duc est sélectionnée en compétition officielle du Festival Séries Mania 2024 (Compétition française). Les deux premiers épisodes seront projetés le dimanche 17 mars à 17h à l'UGC Ciné Cité de Lille lors d'une projection publique.   Dans cette adaptation du roman éponyme de Fabrice Humbert, Erwan Le Duc (La Fille de son père, Sous Contrôle, Perdrix) nous entraîne dans l’enquête burlesque et introspective d’un journaliste, incarné par Niels Schneider, persuadé que son amour de jeunesse est innocent du crime dont on l’accuse.   Avec Niels Schneider, Maud Wyler, Julien Gaspar-Oliveri, Anne Rotger, Saadia Bentaïeb, Nicolas Chupin de la Comédie Française, Georgia Scalliet, Mwanza Goutier, Margot Alexandre, Roman Villedieu, Noé Stanic, Théo Costa Marini...

"La fille qu'on appelle" : Diffusion le vendredi 13 octobre à 20h55 sur ARTE

20 mai 2024

  LA FILLE QU'ON APPELLE   Dans une ville du Midi, une jeune femme devient la proie d'un élu sans scrupules...   Par Charlène Favier ("Slalom"), un drame percutant sur l’emprise, adapté du roman éponyme de Tanguy Viel (Les Editions de Minuit).   Avec Alba Gaïa Bellugi, Pascal Greggory, Jean-Pierre Martins, Patrick d'Assumçao, Anne Suarez, Omar Mebrouk, Agnès Regolo...   "J'étais 'la fille qu'on appelle'", résume Laura Corre aux policiers que le hasard a désignés, ce matin-là, pour recueillir sa plainte contre Quentin Le Bars. Puis, comme ce duo conforme à la tradition (une méchante, un gentil) manifeste son incompréhension, elle ajoute : "C'est comme ça qu'on dit, non ? Une call-girl." Ministre depuis peu, l'homme a longtemps été le maire de cette ville de la côte où Laura a grandi, et où elle est revenue vivre après quelques années de galère à Paris. Hébergée par son père, Max, chauffeur de l’édile et ancien boxeur, elle s’est apprêtée pour le rendez-vous que celui-ci lui avait arrangé avec son patron afin de l'aider à obtenir un logement. Le maire, qui a plus du double de son âge, a décelé d'emblée une proie dans la jeune femme gracile, à la fois affranchie et intimidée par son pouvoir, qui est entrée dans son bureau. Il a demandé à l'un de ses obligés, le gérant du casino local, d'octroyer à Laura l'un des studios sous les toits, et un travail derrière le bar : une prétendue faveur qu’elle paiera cher. C'est aussi au casino que Max, à ses risques et périls, est remonté sur le ring pour un combat amateur qu'il rêvait de remporter…  Mécanique Sous la forme d'un flash-back, de plus en plus éprouvant au fil de la déposition de Laura, Charlène Favier transpose de la Bretagne à la côte méditerranéenne baignée par la lumière aveuglante de l’été le roman éponyme de Tanguy Viel. La réalisatrice de Slalom, film largement autobiographique présenté en sélection officielle à Cannes en 2020, expose les mécanismes de la domination et de l'emprise, qui contraignent d'abord son héroïne à subir en silence. Face à Pascal Greggory, aussi convaincant que glaçant en abuseur sans scrupules, Alba Gaïa Bellugi, inoubliable Manon, insuffle à son personnage un étonnant mélange de détermination et de fragilité. Les liens silencieux qui l'unissent à son père (Jean-Pierre Martins, lui aussi excellent) offrent un contrepoint délicat à la violence feutrée de ce récit tendu.      Réalisation Charlène Favier   Scénario Charlène Favier Antoine Lacomblez   Dialogues Antoine Lacomblez   Production Image & Compagnie - Nicole Collet ARTE France     DIFFUSION LE VENDREDI 13 OCTOBRE à 20H55 SUR ARTE

«La fille qu'on appelle» en Compétition Officielle au Festival de la Fiction 2023

20 mai 2024

    "La fille qu'on appelle" de Charlène Favier est sélectionné en compétition officielle du Festival de la Fiction 2023. Le film sera projeté le vendredi 15 septembre 2023 à 14h au Cinéma "Le Dragon" sur le port de la Rochelle.   Laura, vingt ans, fort belle et démunie, revient au pays pour retrouver son père Max, ancien boxeur et chauffeur du maire, Quentin le Bars, la cinquantaine. Pour faciliter son installation, Max demande au maire d'aider sa fille à trouver un logement... Sous la forme de flash-backs des étreintes et des rencontres, l'intrigue de La fille qu'on appelle se déroule comme une plaidoirie mêlant injustice sociale et arrogance politique. Une fiction tendue et percutante sur l'emprise psychologique : qui domine, qui se soumet, qui se révolte ?   Avec Alba Gaïa Bellugi, Pascal Greggory, Jean-Pierre Martins, Patrick D'Assumçao, Anne Suarez, Omar Mebrouk, Agnès Regolo...

Début de tournage pour la série "PLAINE ORIENTALE" de Pierre LECCIA

20 mai 2024

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CANAL + Paris, le 21 avril 2023   CRÉATION ORIGINALE CANAL+ BIENTÔT EN TOURNAGE : PLAINE ORIENTALE, LA NOUVELLE SÉRIE POLAR SIGNÉE PIERRE LECCIA   CANAL+ annonce le tournage de la nouvelle série PLAINE ORIENTALE, une Création Originale CANAL+. Créée et réalisée par Pierre Leccia, la série est écrite par Pierre Leccia et Aurélie Teisseire et produite par Nicole Collet pour Image et Compagnie (Mediawan). Ce polar met en scène Reda et Ines, incarnés par Raphaël Acloque et Lina El Arabi, des demi­frères et sœurs diamétralement opposés qui vont s’allier contre le clan de la Plaine Orientale.Le tournage de PLAINE ORIENTALE débutera le 24 avril et se terminera mi­ septembre. La série sera entièrement réalisée en Corse, à Bastia et sa région. Quand Reda sort de prison, il espère renouer avec son ancien complice devenu entre­temps le second de Carlotti, le Parrain qui règne en maître sur le nord de l’île. Reda a du mal à trouver sa place dans ce monde de voyous qui a beaucoup changé et comprend vite qu'il ne sera pas accepté par la bande de la Plaine Orientale. Au même moment débarque à Bastia sa demi­sœur Ines qu’il a perdue de vue depuis l’enfance. C’est aujourd’hui une jeune magistrate qui intègre le premier pôle anti­mafia constitué par la police et la justice locale. Déterminée à faire tomber le Parrain Carlotti, elle propose à Reda une alliance secrète. Se signe alors un pacte à haut risque entre les deux...     PLAINE ORIENTALE Une Création Originale CANAL+Une série de 8 épisodes de 52 minutesCréée par Pierre LecciaÉcrite par Pierre Leccia et Aurélie TeisseireRéalisée par Pierre LecciaMusique originale : Pierre GambiniProduite par Nicole Collet pour Image et Compagnie (Mediawan)Avec le soutien de Corsica Pôle Tournages et avec l’aide du CNCDistribution internationale : STUDIOCANALAvec Raphaël Acloque, Lina El Arabi, Veerle Baetens, Antonia Desplat, Aurélien Gabrielli, Cédric Appietto, Henri­Noël Tabary, Eric Fraticelli, Julie Ledru, Denis Pierinelli, Véronique Volta...   © Angela Rossi   DIRECTION DE LA COMMUNICATION Delphine Huchet / 01 71 35 24 71 delphine.huchet@canal­plus.com @DelphineHuchet Malo Evene / 01 71 35 62 65 malo.evene@canal­plus.com @MaloEvene https://pro.canalplus.com/